Recherche et innovation

   

17 laboratoires de recherches
labellisés CNRS

   

100 000 m² dédiés à la formation
et à la recherche

   

1 100
chercheurs

Des exemples de projets financés de recherche


Nos écoles poursuivent leur stratégie volontariste en terme de recherche ; nos partenaires industriels nous soutiennent pour faire émerger des solutions novatrices. Il s'agit de financer des chaires et des projets pour innover et relever les défis de demain.


Chaire “Nouvelles technologies des moteurs à combustion” signée par l’École
Centrale de Nantes avec Renault et LMS-A Siemens Business pour une durée de cinq ans.

Chaire Faurecia  

Chaire de recherche sur les Méthodes de Calcul Avancées pour simuler les procédés
de fabrication
signée par l’École Centrale de Nantes avec ESI Group pour une durée de six ans.

Chaire pour l’automobile dédiée aux “Systèmes d’admission Innovants et Thermo-Management”
des moteurs à combustion interne
signée par l’École Centrale de Nantes avec Groupe MANN+HUMMEL pour une durée de cinq ans
   

Un équipement expérimental innovant


À l’École Centrale de Lille, le soutien de la Fondation contribue à la collaboration de deux laboratoires CNRS pour le développement de dispositifs électroniques flexibles. Ces dispositifs ont aujourd’hui un impact majeur dans le développement d’applications dites “intelligentes” et innovantes de la vie quotidienne ou dans les systèmes micro électromécaniques. Considérées comme des technologies émergentes, leurs performances électroniques sur substrat flexible font déjà l’objet d’études pour allier hautes performances et flexibilité mécanique.

Cependant leur comportement soumis à des déformations répétées reste encore mal connu. La Fondation, par son soutien financier, permet le développement de systèmes de mesures aux échelles micrométriques des champs de déformation et de température permettant une meilleure compréhension des mécanismes de comportements et d’endommagements de ces structures fines. Par son support, la Fondation permet ainsi de promouvoir et d’accompagner les activités collaboratives entre le Laboratoire de Mécanique de Lille (LML, UMR CNRS 8107) et l’Institut d’Electronique, Microélectronique et Nanotechnologie (IEMN, UMR CNRS 8520) en élargissant le périmètre des techniques de caractérisation développées en aval de l’EquipEx “LEAF”, plateforme de traitement laser pour l’élaboration de dispositifs électroniques flexibles multifonctionnels.
Publié le 17 septembre 2013 Mis à jour le 10 décembre 2017